vendredi 1 novembre 2013

Eglantine #2


C'était il y a quelques semaines déjà. J'entrais dans une mercerie chercher un tissu pour coudre une robe que je pourrais porter avec un des gilets (le Totem et/ou le Pivoine). J'en ressortais avec un joli coton de France Duval, gris avec des libellules dorées. 
Pas du tout le thème. 

Mais comme je voulais aussi tricoter une nouvelle version de l'Eglantine (1° pour en avoir un, 2° pour la vitrine à Felletin), je me suis dit que je me ferai un châle pour porter avec la robe. 
Déjà petite, je reprenais du pain pour finir la mayo, puis de la mayo pour finir le pain... c'est la même logique. 


Bref, une nappe coordonnée (macomérinos, mohair, cachemire, tencel,..) et des coquillages enfilés au moment du tricot, bien régulièrement, et tadaaa ! 



Le modèle de la robe est dans le livre Toute la couture à la machine (ou un truc du genre). C'est une robe chemise, avec des fronces devant, dans le dos, aux manches, et des surpiqures tout partout. 
C'est la première fois que je devais faire de vraies boutonnières ; et bien je les ai faites à la machine, impeccable. Rien d'aussi monstrueusement compliqué que dans mon imagination.

 

Vous avez remarqué ? La robe se boutonne en garçon, j'étais sûre d'avoir fait bien attention pourtant. Les boutons ont été chinés il y a un an sur des puces, je les aime beaucoup. 

3 commentaires:

  1. Il me semble l'avoir vu quelque part...

    RépondreSupprimer
  2. arf c'est beau !!
    faut que je pense à t'envoyer des grilles de dentelle pour te montrer, mais bon, pour Noël, ça me semble compromis
    t'es pas pressée ??

    RépondreSupprimer
  3. j'aime beaucoup quand u es photographiée de dos sur cette route ... c'est tout ce que j'aime ... la nature, l'invitation au voyage champêtre et le châle bien sûr !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...