lundi 19 août 2013

Mon roman de l'été

Au départ, l'idée, c'était un modèle de vêtement tricoté où l'on pourrait utiliser une touche de filé main. 

J'ai d'abord pensé à une cape, plus simple à modéliser qu'un gilet.
Et puis, ma grand-mère m'a ouvert les tiroirs de sa commode... j'aime bien quand elle fait ça, je repars toujours avec des trésors... Là, les trésors ce sont des vieux pulls Anny Blatt. Mais alors vieux ! Des trucs de 30 ans d'âge !
Me rappellent des souvenirs de petite fille, quand je caressais l'angora, que je m'émerveillais devant ce rose... aujourd'hui, je m'émerveille de la douceur de l'angora, mais les couleurs me font juste rire. 

Tout ça pour dire que je trouve quand même leur construction super sympa à ces pulls, alors j'ai bien décortiqué tout ça. Et ça m'a donné envie de faire le mien ! Avec bien sûr beaucoup moins de couleurs, de points, de fils fantaisie, bref plus sobres. Et en gilet, je mets des gilets moi. 

J'ai aussi relu toute ma pile de magazines Phildar. 
Et puis j'ai écrit de quoi j'avais envie. 
De tricoter d'une manche à l'autre. 
De presque pas de couture. 
D'une encolure pas chiante, mais jolie.
D'un motif asymétrique.
De quelque chose de vaporeux, des images de pivoines.
D'un travail sur la forme / le fond / les contours. 
J'ai commandé des écheveaux ici
La qualité est pas mal, très économique, laine agréable à travailler. Heureusement qu'il y avait très peu de coutures, parce qu'elle se délite au frottement par contre :s

J'ai filé un thick n thin dans des tons roses poudrés, je l'avais montré ici

Ensuite j'ai bien défini les mesures que je voulais, dessiné la trame sur du papier millimétré. 
Calculé le nombre de mailles et rangs en fonction de mon échantillon, puis redessiné aux nouvelles mesures sur papier millimétré. 
L'idée était de faire un grand dessin au jacquard, des volutes, des arabesques, mais discret quand même, d'où la laine thick n thin (c'est à dire pas trop fantaisie non plus), et un peu ton sur ton. 

Quand je me mets à dessiner ce genre de choses, ça vire à l'inspiration art nouveau, j'adore les roses de Mackintosh.

Donc je farfouine dans mes livres d'histoire de l'art, et je dessine plein de petites roses, 
puis je les place sur ma grille, du bouton à la rose éclose, avec les tiges. 


Pour le test, je n'ai pas fait les tiges, et heureusement, puisque les fleurs ont un chouïa changé de place entre temps. Du coup c'est un peu vide, et très (trop?) sobre  alors je broderai peut-être des tiges par dessus, on verra. 



Pour ce qui est de la partie tricotage, deux problèmes :
Le jacquard, qui m'a posé quelques soucis de tension, mais à la fin j'avais bien le coup ! Et je me suis dit qu'un fil plus contrastant rendrait le dessin plus lisible, un rouge profond, ou un fil plus fantaisie, vu qu'il y a moins de surface de motif que prévu.
Et puis à la fin. La catastrophe, les côtes qui font tout le tour de l'encolure et du bas du gilet resserraient trop, donc un tombé parfait à l'encolure, mais un gros creux au niveau du bas des pans. 
Détricoté, repris plus de mailles, changé la taille des aiguilles, et fait des augmentations dans les coins, la totale. 
Du coup ça passe bien sûr, et je me dis, peut-être re-diminuer la taille des aiguilles ?

Donc c'est presque prêt à partir en test knit, je me colle à l'écriture du patron pour de bon aujourd'hui, avec des questions plein la tête : 
Je garde le bas des pans arrondis ? (oui) 
Je diminue la taille des manches ? (je sais pas) 
Pour les tailles, S, M, L, ou 36, 38, 40, 42 ?(ahhhhhh !)

Pour le nom, j'avais envie de l'appeler "jersey", pas pour le lieu ni le point, mais parce que je trouve qu'il sent un peu la vieille armoire ce gilet, la lavande et la violette, un peu comme "Jersey" de Chanel. Vais réfléchir.


Dans le même temps, j'ai eu de plus en plus envie de faire des fils avec des pierres... et ça dans un gilet, ça m'évoque des motifs amérindien, donc hop une deuxième grille de jacquard ! J'ai teint mon fil de fond, et de quoi faire le fantaisie, y'a plus qu'à faire le gilet n°2...

To be continued...
 

samedi 10 août 2013

Soie Thaï #2

Je porte enfin la robe chinoise. 

 
 
La coupe de la robe est très ample, mais je m'en doutais, vu que je l'ai trouvée dans "la couture en ligne droite". C'est ce qui me faisait hésiter à la coudre, ce sont les boutons qui m'ont décidée !



 Elle a été plus difficile que je ne pensais à coudre. Le coupon s'effilochait plus que le précédent.
J'ai aussi fait des erreurs d'étourderie, rien de dramatique, mais un peu plus de temps pour les rattraper.
Pour les boutons, j'ai galéré pour faire les cordons en biais, à cause du doublage en vieseline. Une fois ce dernier arraché, c'est allé tout seul !  Le nouage n'est pas très compliqué, par contre pour bien les coudre, serrés, parallèles, ce n'est pas évident. Je rentrerai les petits fils à la main.

J'aime mes finitions aux emmanchures, le biais coloré apporte de la finesse et de la couleur. 




Côté projets, j'avance sur le gilet jacquard... je suis un peu partagée quant au résultat, mais le deuxième sera juste Wahou!!! je commence la teinture la semaine prochaine. Et le très gros plus, c'est que ça monte super vite !


lundi 5 août 2013

Laboratoire de "préciosités"

J'ai chiné des pierres... de la pierre de lune, de l'ambre, de la labradorite, et de la j'ai-oublié-le-nom"...

Envie de les parsemer dans des fils précieux... de les placer en pendentif ou collier dans des pulls légers et vaporeux comme celui-ci.

Petit tour des encours :


1150m pour 120gr. Reste à le partager en deux pour le retordre, puis le tricoter, une écharpe toute simple, des côtes ajourées et du point de riz.


Impossible de me souvenir du nom, mais ça prend très bien la lumière, avec des reflets nacrés. J'en ai mis une en pendentif sur mon dernier châle.


L'Alouette, patron parti pour le testknit (merci Maria). J'ai repéré ce point sur les côtes d'un vieux vieux pull Anny Blatt.


Une bordure toute droite, parce qu'elle est suffisamment aérée pour se suffire je trouve ; un ajour au centre, dentelle travaillée endroit ET envers (mais rien de sorcier !).

Beaucoup de point mousse, donc le modèle se prête parfaitement aux singles filés main. C'est pour ça que j'ai utilisé un fil retordu ^^. 
Du royal alpaga au fait le fil, un trésor de douceur et de légèreté (550m aux 50gr, retordu, et je n'ai même pas tout passé dans le châle). Bientôt des photos de la chose portée.


A gauche un fil mèche, à droite un thick and thin teint et filé à la main. 
A gauche le fil de fond, à droite le contraste, pour un gilet/kimono. J'ai passé l'après-midi sur les calculs des tailles et des tests de motifs.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...