lundi 11 novembre 2013

Un peu de tissage

Une commande passée au festival Le lot et la laine. 
" Une écharpe. Pas trop fine, pas de la dentelle, un peu large mais pas trop, assez longue pour faire une fois le tour du cou. "
Au départ j'ai pensé à du tricot, forcément. J'ai voulu filer pas trop fin, mais un peu loin quand même...
Un retors de 500m pour 100gr, assez fin donc. Je me suis alors dit que le tissage lui irait mieux. 
Commandé du bébé alpaga, pour le fil de chaîne, 400m aux 100gr. Teint. Trop clair. Recommencé. Trop beige rosé. 
Recommencé encore, en y allant plus franchement sur le vert forêt. Voilà. 


Evalué les possibilités longueur/largeur. Je pense qu'elle fait 1.80 x 0.38. On fait une fois le tour du cou !

Le filé main est tellement régulier que c'en est presque dommage ! 
J'ai inséré les pierres dans les franges, pour ne pas tirer sur le tissu. 
J'ai beaucoup hésité, un peu peur de ne pas être à la hauteur de la commande, mais je suis très heureuse du résultat final. 


Maintenant que mon métier à tisser a des pieds, c'est confortable, et très agréable, très méditatif (et un peu addictif aussi). 


Et la "commandante" ? On le saura dans quelques semaines, quand on sera un peu plus près de Noël...


vendredi 1 novembre 2013

Eglantine #2


C'était il y a quelques semaines déjà. J'entrais dans une mercerie chercher un tissu pour coudre une robe que je pourrais porter avec un des gilets (le Totem et/ou le Pivoine). J'en ressortais avec un joli coton de France Duval, gris avec des libellules dorées. 
Pas du tout le thème. 

Mais comme je voulais aussi tricoter une nouvelle version de l'Eglantine (1° pour en avoir un, 2° pour la vitrine à Felletin), je me suis dit que je me ferai un châle pour porter avec la robe. 
Déjà petite, je reprenais du pain pour finir la mayo, puis de la mayo pour finir le pain... c'est la même logique. 


Bref, une nappe coordonnée (macomérinos, mohair, cachemire, tencel,..) et des coquillages enfilés au moment du tricot, bien régulièrement, et tadaaa ! 



Le modèle de la robe est dans le livre Toute la couture à la machine (ou un truc du genre). C'est une robe chemise, avec des fronces devant, dans le dos, aux manches, et des surpiqures tout partout. 
C'est la première fois que je devais faire de vraies boutonnières ; et bien je les ai faites à la machine, impeccable. Rien d'aussi monstrueusement compliqué que dans mon imagination.

 

Vous avez remarqué ? La robe se boutonne en garçon, j'étais sûre d'avoir fait bien attention pourtant. Les boutons ont été chinés il y a un an sur des puces, je les aime beaucoup. 

vendredi 18 octobre 2013

Spoiler !

Presque prête...
Quelques photos de ce que j'emmène avec moi à Felletin. 

Des singles épais, un peu texturés, idéaux pour le totem ou le pivoine.

 


Des retors fantaisie. 


 

Quelques fils lace. 


Et des nappes très douces...






 Je crois bien que toutes les couleurs auront leur place : bleu, violet, orangé, bruns, verts, et même des gris. 

Les patrons de l'Alouette, du Totem et du Pivoine sont prêts à être imprimés. Presque prête je vous dis !

Mon fil préféré est au blocage, et j'avoue j'hésite à le garder pour moi... 

dimanche 22 septembre 2013

Totem

Le même en différent.


Des envies de motifs amérindiens, et de perles de corail et de turquoise. 


La nappe : mérinos, bébé alpaga, cachemire, mohair, et gotland.


Le motif est asymétrique, le premier dessin court sur le demi-devant et le dos, et si on veut on peut ajouter des rayures géométriques et irrégulières sur le bras opposé. Je me suis dit que le premier motif se suffisait, mais j'étais frustrée d'avoir utilisé si peu de mon fil !
 Un petit triangle pour souligner la nuque.


Je conseille fortement la technique des bobinettes pour ce jacquard. Cela permet de garder la variation des couleurs sur un seul motif, et aussi de répartir les perles. C'est super bien tombé, presque une par dessin. 
Bon, l'inconvénient, c'est que ça fait beaucoup plus de fils à rentrer...



 Je pense aussi faire une broche pour le fermer, avec un animal totem en pendentif ^^


Les patrons du pivoine et du totem seront prêts pour Felletin. 
 J'aurai une collections de nappes, de filés main, et peut-être des kits complets avec la laine teinte main.
 

Il a fallu patienter un peu pour les photos que 1° il s'arrête de pleuvoir, et 2° qu'on aille rendre visite à mes parents. Je voulais des photos avec leurs ânes...
Mais ce sont de sales bêtes, qui nous ont chargés dès qu'ils nous ont vus... et de passer entre les fils électriques en vitesse et en jupe !
Bref, j'ai posé devant un chêne, ça fait moins western, mais ça ne charge pas un chêne...


mardi 17 septembre 2013

Shakespeare et l'alouette


Maria a fini le test, donc je peux vous montrer les photos de mon nouveau châle. 
Quelques petites corrections/précisions, et l'article sera sur Ravelry. 

Alouette, parce que je compte bien qu'un Rossignol, snood pour homme, lui réponde. 


Une longue bordure, avec un point repéré sur les côtes d'un vieux pull Anny Blatt volé dans l'armoire de ma grand-mère, vous vous souvenez ?


Ensuite on reprend les maille en les croisant, et on continue en point mousse longtemps...
Et on finit par un point dentelle, travaillé sur l'endroit et l'envers, comme la bordure, mais pas méchant quand même. 

lundi 19 août 2013

Mon roman de l'été

Au départ, l'idée, c'était un modèle de vêtement tricoté où l'on pourrait utiliser une touche de filé main. 

J'ai d'abord pensé à une cape, plus simple à modéliser qu'un gilet.
Et puis, ma grand-mère m'a ouvert les tiroirs de sa commode... j'aime bien quand elle fait ça, je repars toujours avec des trésors... Là, les trésors ce sont des vieux pulls Anny Blatt. Mais alors vieux ! Des trucs de 30 ans d'âge !
Me rappellent des souvenirs de petite fille, quand je caressais l'angora, que je m'émerveillais devant ce rose... aujourd'hui, je m'émerveille de la douceur de l'angora, mais les couleurs me font juste rire. 

Tout ça pour dire que je trouve quand même leur construction super sympa à ces pulls, alors j'ai bien décortiqué tout ça. Et ça m'a donné envie de faire le mien ! Avec bien sûr beaucoup moins de couleurs, de points, de fils fantaisie, bref plus sobres. Et en gilet, je mets des gilets moi. 

J'ai aussi relu toute ma pile de magazines Phildar. 
Et puis j'ai écrit de quoi j'avais envie. 
De tricoter d'une manche à l'autre. 
De presque pas de couture. 
D'une encolure pas chiante, mais jolie.
D'un motif asymétrique.
De quelque chose de vaporeux, des images de pivoines.
D'un travail sur la forme / le fond / les contours. 
J'ai commandé des écheveaux ici
La qualité est pas mal, très économique, laine agréable à travailler. Heureusement qu'il y avait très peu de coutures, parce qu'elle se délite au frottement par contre :s

J'ai filé un thick n thin dans des tons roses poudrés, je l'avais montré ici

Ensuite j'ai bien défini les mesures que je voulais, dessiné la trame sur du papier millimétré. 
Calculé le nombre de mailles et rangs en fonction de mon échantillon, puis redessiné aux nouvelles mesures sur papier millimétré. 
L'idée était de faire un grand dessin au jacquard, des volutes, des arabesques, mais discret quand même, d'où la laine thick n thin (c'est à dire pas trop fantaisie non plus), et un peu ton sur ton. 

Quand je me mets à dessiner ce genre de choses, ça vire à l'inspiration art nouveau, j'adore les roses de Mackintosh.

Donc je farfouine dans mes livres d'histoire de l'art, et je dessine plein de petites roses, 
puis je les place sur ma grille, du bouton à la rose éclose, avec les tiges. 


Pour le test, je n'ai pas fait les tiges, et heureusement, puisque les fleurs ont un chouïa changé de place entre temps. Du coup c'est un peu vide, et très (trop?) sobre  alors je broderai peut-être des tiges par dessus, on verra. 



Pour ce qui est de la partie tricotage, deux problèmes :
Le jacquard, qui m'a posé quelques soucis de tension, mais à la fin j'avais bien le coup ! Et je me suis dit qu'un fil plus contrastant rendrait le dessin plus lisible, un rouge profond, ou un fil plus fantaisie, vu qu'il y a moins de surface de motif que prévu.
Et puis à la fin. La catastrophe, les côtes qui font tout le tour de l'encolure et du bas du gilet resserraient trop, donc un tombé parfait à l'encolure, mais un gros creux au niveau du bas des pans. 
Détricoté, repris plus de mailles, changé la taille des aiguilles, et fait des augmentations dans les coins, la totale. 
Du coup ça passe bien sûr, et je me dis, peut-être re-diminuer la taille des aiguilles ?

Donc c'est presque prêt à partir en test knit, je me colle à l'écriture du patron pour de bon aujourd'hui, avec des questions plein la tête : 
Je garde le bas des pans arrondis ? (oui) 
Je diminue la taille des manches ? (je sais pas) 
Pour les tailles, S, M, L, ou 36, 38, 40, 42 ?(ahhhhhh !)

Pour le nom, j'avais envie de l'appeler "jersey", pas pour le lieu ni le point, mais parce que je trouve qu'il sent un peu la vieille armoire ce gilet, la lavande et la violette, un peu comme "Jersey" de Chanel. Vais réfléchir.


Dans le même temps, j'ai eu de plus en plus envie de faire des fils avec des pierres... et ça dans un gilet, ça m'évoque des motifs amérindien, donc hop une deuxième grille de jacquard ! J'ai teint mon fil de fond, et de quoi faire le fantaisie, y'a plus qu'à faire le gilet n°2...

To be continued...
 

samedi 10 août 2013

Soie Thaï #2

Je porte enfin la robe chinoise. 

 
 
La coupe de la robe est très ample, mais je m'en doutais, vu que je l'ai trouvée dans "la couture en ligne droite". C'est ce qui me faisait hésiter à la coudre, ce sont les boutons qui m'ont décidée !



 Elle a été plus difficile que je ne pensais à coudre. Le coupon s'effilochait plus que le précédent.
J'ai aussi fait des erreurs d'étourderie, rien de dramatique, mais un peu plus de temps pour les rattraper.
Pour les boutons, j'ai galéré pour faire les cordons en biais, à cause du doublage en vieseline. Une fois ce dernier arraché, c'est allé tout seul !  Le nouage n'est pas très compliqué, par contre pour bien les coudre, serrés, parallèles, ce n'est pas évident. Je rentrerai les petits fils à la main.

J'aime mes finitions aux emmanchures, le biais coloré apporte de la finesse et de la couleur. 




Côté projets, j'avance sur le gilet jacquard... je suis un peu partagée quant au résultat, mais le deuxième sera juste Wahou!!! je commence la teinture la semaine prochaine. Et le très gros plus, c'est que ça monte super vite !


lundi 5 août 2013

Laboratoire de "préciosités"

J'ai chiné des pierres... de la pierre de lune, de l'ambre, de la labradorite, et de la j'ai-oublié-le-nom"...

Envie de les parsemer dans des fils précieux... de les placer en pendentif ou collier dans des pulls légers et vaporeux comme celui-ci.

Petit tour des encours :


1150m pour 120gr. Reste à le partager en deux pour le retordre, puis le tricoter, une écharpe toute simple, des côtes ajourées et du point de riz.


Impossible de me souvenir du nom, mais ça prend très bien la lumière, avec des reflets nacrés. J'en ai mis une en pendentif sur mon dernier châle.


L'Alouette, patron parti pour le testknit (merci Maria). J'ai repéré ce point sur les côtes d'un vieux vieux pull Anny Blatt.


Une bordure toute droite, parce qu'elle est suffisamment aérée pour se suffire je trouve ; un ajour au centre, dentelle travaillée endroit ET envers (mais rien de sorcier !).

Beaucoup de point mousse, donc le modèle se prête parfaitement aux singles filés main. C'est pour ça que j'ai utilisé un fil retordu ^^. 
Du royal alpaga au fait le fil, un trésor de douceur et de légèreté (550m aux 50gr, retordu, et je n'ai même pas tout passé dans le châle). Bientôt des photos de la chose portée.


A gauche un fil mèche, à droite un thick and thin teint et filé à la main. 
A gauche le fil de fond, à droite le contraste, pour un gilet/kimono. J'ai passé l'après-midi sur les calculs des tailles et des tests de motifs.

mercredi 24 juillet 2013

Thaïsilk # 1

Un ami m'a rapporté de Thaïlande des coupons de soie. Joli cadeau. 
J'ai tourné autour un moment, hésitant entre différents patrons, et prise par les préparatifs du festival. 
Donc, une fois le festival passé, j'ai à nouveau changé d'avis quant au modèle, et je me suis lancée... 


Les mancherons, grande blague ! Premier essai, je double tout le haut sur l'envers et... impossible de le retourner. Je découds, regarde le pas à pas, comprends mon erreur, recommence, et... 
ok c'est propre, sauf que j'ai oublié de monter les mancherons entre les deux couches de tissus...
La troisième fois était la bonne, et le tissu n'est même pas amoché !
 

Le résultat est nickel, la soie donne beaucoup de tenue au modèle, qui s'y prête bien. 
Reste plus qu'à faire l'ourlet du bas... toujours au même moment que je cale !
Mais je m'y mets demain, parce qu'un autre coupon attend de devenir une petite robe chinoise noire, avec de jolis boutons en noeuds. 
Le modèle est tiré du livre de Yoshiko Tsukiori Toute la couture.
J'ai aussi de l'éponge de soie d'un beau gris, acheté en solde, pour faire une blouse. 


Maintenant il me faudra prendre mon élan à chaque fois que je voudrai la laver... les instructions de lavage à la main sont... juste flippantes !

mardi 16 juillet 2013

13 et 14 Juillet

Deux jours magnifiques, plein de beaux moments, de couleurs, de matières, de jolies rencontres IRL (anisbee, chatpelote, ou so tisse, citronelle-églantine, tricobsession, palaluna, et les autres). 
J'ai testé l'ubiquité : tenir un stand, animer des ateliers, suivre des stages... et devinez, ça ne marche pas !!! 
J'aurais voulu arrêter le temps, pour en profiter encore plus, pour prendre le temps de m'arrêter à chaque stand, mais l'intensité de ces instants tient à ce qu'ils sont éphémères... 

J'ai pris trop peu de photos, mais il y en a plein sur la page ravelry ici
D'autres beaux souvenirs : mon sac du SWAP, bleu, forme marin, doublé, bien garni ! Une toison de cria. Du macomérinos. Un peu de ceci et de cela (traduisez Gotland et Lincoln). 
Et la super photo où je me cache sous tous les Gobemouches !


Vivement le prochain "le lot et la laine". 

D'ici là, il y a Felletin, et je vais enrichir mon stock. Il y aura plus de laine filée main, toujours des fibres cardées, peut-être quelques rovings. 
Côté patron, ça se précise un peu dans ma tête, mes envies de gilet avec du fil classique et du filé main... au niveau des motifs dentelle aussi...

Et puis il y a cette toison que des amis ont gagnée pour moi... à laver... j'aimerais feutrer juste la base, pour faire comme une peau, mais ça s'annonce plutôt mal... à suivre...

Encore merci aux brebis babillardes pour tout ça.


lundi 17 juin 2013

Plume de vigogne sur Etsy

J'ai fini de paramétrer mon coin sur Etsy ! 
C'est par ici

 
5 fiches produit pour l'instant, un aperçu. Beaucoup d'autres en préparation, mais je les emmènerai avec moi au festival...

Je vous propose donc des kits : des fibres teintes et cardées à la main, des qualités que j'aime (j'ai mis un peu de cachemire partout ! ), quelques conseils de filage, et le patron d'un châle. 
Avec des petits goodies pour la signature, des plumes teintes à la main (conseils de filage aussi) ou des perles pour la libellule du gobemouche. 


Il s'agit de fibres destinées à être filées en lace, donc très cardées, pas de wildbatt pour l'instant (je travaille sur des patrons spécifiques pour du fil fantaisie!)
Je peux filer la laine pour vous. 

 Et puis j'avance sur le nouveau patron de châle inspiré du paon, j'espère avoir quelques kits de celui-ci pour le 13 juillet ^^

mercredi 12 juin 2013

Sempervivum

J'ai suivi les règles pour le KAL, je l'ai tricoté au fur et à mesure des indices...
Vu qu'il me fallait au max 2 jours pour tomber un indice... il me fallait quelque chose à me mettre sous la dent jusqu'au vendredi ! 

Un petit plaisir, un châle de chez brooklyn tweed...
Le Juneberry ? fait pour un fil plus épais, je passe (pour l'instant!).
Le Quill ? trop de métrage, j'avais pas ça sous la main (pas en filé main en tout cas...).
J'ai hésité avec un nouveau de la collec 2013, et puis je suis revenue sur le Sempervivum, qui m'avait déjà fait de l'oeil...
Dans un filé main mérinos et soja, 950m/100gr (ça veut dire 200m de "perte"), mais bon...

 
Le dessin s'inspire de plantes, mais ces ondulations, dans les tons que j'ai choisis, m'évoquent plutôt de l'eau.
On commence le châle par la bordure, directement la dentelle, et on diminue dans la dentelle, tout du long. 
Le premier point est travaillé comme d'hab, que sur l'endroit, puis sur l'envers aussi. Visuellement ça donne l'impression que le dessin progresse plus vite, donc rétrécit. 
Visuellement, parce qu'à exécuter, il faut prendre le coup pour tricoter les figures sur l'envers, mais ça y est, j'ai enfin compris. Je l'avais fait sur le ginkgo, mais pas du tout réussi à imprimer les techniques. 
Enfin un dernier point. 


Le patron est tellement bien fait que je me suis dit, "pour mon prochain dessin, j'applique cette technique, c'est plus simple de travailler les bordures en diminution qu'en augmentation". 
Eh bien une fois choisi le point... ce n'était pas si simple, surtout vu la progression que j'avais en tête. 
Retour au départ depuis le centre donc... mais je ne suis pas fan des jetés sur l'axe central, peut-être des m1 à la place...


Tout ça pour dire que mon prochain châle est presque prêt à être testé ! Diagramme 1, 2 et 3 ok! le 4 quasi, le 5 va suivre... J'aimerais vraiment qu'il soit prêt pour le 13... mais ça approche si vite...

Un indice ? ça parle de plumes de paon...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...